Accueil

MEETING INTERNATIONAL D’ATHLÉTISME POUR TOUS

8 Juillet 2017

Organisé par MUST & SCO

à Marseille au Stade Delort

Le samedi 8 Juillet 2017 au Stade Delort à Marseille,  juste une semaine avant les Championnats de France Elite qui auront lieu dans le même stade, se déroule la 1ère édition du Meeting International d’Athlétisme pour Tous organisé par l’association MUST en partenariat avec la SCO Ste Marguerite, s’inscrivant pleinement dans le cadre de Marseille Provence capitale Européenne du Sport 2017.

Programme (francais)

DB_program_complet_fr

Progarmme (English)

DB_program_complet_en

Meeting

Meeting
Athlétisme pour Tous
2017 

Paiement

Achats
Paiement d’inscription
Cb, Paypal

Leurs Témoignages

séances de questions & réponses

4 questions pour André Giraud

le nouveau président de la Fédération Française d’Athlétisme nous parle du Meeting International d’Athlétisme pour Tous de Marseille

  • Q : André Giraud, vous êtes le nouveau président de la Fédération Française d’Athlétisme… et vous êtes devenu membre de MUST. Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a poussé à adhérer à notre association ?
  •  R : Historiquement, Giampiero, l’actuel président de MUST, il y a plusieurs années, avant que MUST existe, était membre de la section athlétisme de la SCO Sainte Marguerite dont j’étais président. Quand il a fondé MUST et qu’il a créé une section athlétisme, il m’est apparu naturel de l’inviter à devenir une section locale LGBT-friendly de la SCO Athlétisme, pour les aider dans leur logistique. D’autre part, MUST contribue à enrichir la diversité de la SCO, dont la capacité d’accueillir de nouveaux membres de façon familiale est tout à fait superbe. Devenir un membre de MUST est juste un autre chapitre de cette belle histoire basée sur le respect et l’admiration réciproques et une façon de souligner que les efforts de MUST sont bien reconnus au niveau fédéral.
  • Q : Comment pourriez-vous définir en quelques mots ce que représente pour vous la notion de « sport pour tous et toutes » ?
  • R : L’accès au sport pour la majorité la plus grande possible des français est un des buts du ministère du sport et surement de la Fédération Française d’Athlétisme. Nous sommes favorables à toutes les méthodes pour rapprocher les français du sport, surtout ceux qui pour des raisons diverses, par exemple, l’homophobie, ont pu avoir des problèmes à le faire pendant leur jeunesse ou encore maintenant. Si les athlètes d’élite sont ceux qui font la première page, et avec un grand mérite bien sûr, eux ils ne sont qu’une petite minorité de pratiquants de l’athlétisme. Ils sont le résultat d’un mouvement sportif qui part des écoles et arrive jusqu’au développement des athlètes masters.
  • Q : Pour quelles raisons avez-vous décidé de soutenir le Meeting International D’Athlétisme pour Tous ?
  • R : Je trouve cette nouvelle idée de mettre ensemble athlètes amateurs et d’élite, LGBT et non, jeunes et moins jeunes, très intéressante et innovante et bien sûr j’ai aussi participé à la construire, du moment que la SCO Sainte Marguerite est partenaire de cet évènement. Un meeting où on s’attend à de très belles performances sportives et qui met aussi l’accent sur la lutte contre toutes discrimination ne peut être que soutenu fortement !
  • Q : Comment voyez-vous aujourd’hui le mouvement sportif LGBT-friendly international ?
  • R : La FFA est partenaire des Gay Games X qui auront lieu à Paris en Aout 2018. Nous attendons plus de 10000 athlètes provenant des tous continents tous sports confondus. Malgré leur nom, les Gay Games, fondés par le décathlète américain Tom Waddell, olympien à Mexico, en 1982 à San Francisco, sont ouverts à tous et toutes, LGBT et hétérosexuels, sans besoin de minima pour y participer. Le Meeting International D’Athlétisme pour Tous sera bien un trampoline pour Paris 2018 et j’invite tous les athlètes français et bien sûr des autres pays à venir à Marseille pour faire du sport et découvrir cette belle ville méditerranéenne.
André GIRAUD
André GIRAUDPrésident de la Fédération Française d’Athlétisme Photo : Benjamin Letuppe

4 questions pour George Melichar

le coureur de marathons et ultra-marathons, master d’athlétisme des USA, membre du conseil d’administration de la Fédération des Gay Games et  designer de vêtements de sport nous parle du Meeting International d’Athlétisme pour Tous de Marseille

Q : Souhaitez-vous vous présenter aux participants ?

R : Mon nom est George Melichar et je suis de Nouvelle-Orléans, Louisiane – USA. Je suis passionné de lancers, et coureur de marathons et ultra marathons. Quand je peux, je consacre mon temps à des œuvres de bienfaisance et à la défense des droits de l’homme.

Q : Pourquoi avez-vous accepté d’être un « parrain » pour le 1er Meeting International D’Athlétisme pour Tous de Marseille ?

R : Marseille et la France ont une place privilégiée dans mon cœur enracinée dans l’amitié, le sport et je suis un fier membre de l’association Marseille United Sports pour Tous (MUST).

Q : Pourquoi pensez-vous qu’un athlète, élite ou amateur, devrait participer ? Allez-vous participer et, si oui, à quelles épreuves?

R : Ma devise athlétique est simple : tout athlète peut atteindre des objectifs d’élite sans être un athlète d’élite ! L’objectif d’un athlète n’est pas plus grand ou plus petit que l’objectif d’un autre athlète … NOUS (athlète, officiel, bénévole, spectateur et communauté) SOMMES TOUS PLUS FORTS ENSEMBLES EN RECHERCHANT LA LIGNE D »ARRIVÉE !

Je participerai au 5k, au lancer du poids et au saut en longueur !

Q : Comment êtes-vous  devenu membre de MUST et qu’est- ce qui vous a attiré vers cette association ? D’autres choses que vous aimeriez partager avec nos lecteurs ?

R : J’ai adhéré à MUST suite à une rencontre avec un membre du club lors des Gay Games 9.

Les membres de MUST sont devenus mes amis et ma famille élargie ; en plus les diverses options sportives pour tous les niveaux d’expérience du débutant à l’expérimenté sont tout simplement parfait pour quiconque.

J’apprécie beaucoup visiter la ville de Marseille et l’énergie que la ville et ses gens donnent pendant des conversations qui nous amènent vers un plus grand partage des idées … et j’aime courir vers le Vieux Port … et visiter le Fort historique Saint Jean AU-REVOIR A MARSEILLE EN JUILLET 2017 !!!

#RunLoveRock

Facebook / Twitter / Instagram: @GeorgeMelichar

George MELICHAR
George MELICHARle coureur de marathons et ultra-marathons, master d’athlétisme des USA, membre du conseil d’administration de la Fédération des Gay Games et designer de vêtements de sport nous parle du Meeting International d’Athlétisme pour Tous de Marseille

4 questions pour Marin Garrigues

le champion du monde et détenteur du record d’Europe M45 de 110m et 60m haies nous parle du Meeting International d’Athlétisme pour Tous de Marseille

Q : Marin Garrigues, dévoile pour nos lecteurs ton palmarès…

R : J’ai un parcours un peu atypique en athlétisme, j’ai commencé par les courses sur route les 10 km marathons et semi marathons, puis progressivement j’en suis venu au sprint et les Haies je suis devenu un des meilleurs régionaux et je faisais régulièrement les championnats de France. Mon niveau se situait à l’alentour du 20eme français sur 110MH
une autre particularité, je m’entrainais très peu et je continue à m’entrainer très peu ce qui explique peut-être ma longévité et troisième particularité c’est de ne jamais avoir eu d’entraineur. L’entrainement est pour moi une découverte personnelle et un questionnement permanent, je ne m’imagine pas déléguer ces questions a un entraineur.
Tout ça pour dire que ma pratique athlétique ne se résume évidemment pas à un palmarès, c’est au départ une quête de connaissance, de moi-même, des autres : moi-même dans des situations d’apprentissage, de confrontation, d’émulation, moi-même aussi sur des situations limites : la compétition est une situation limite qui mobilise des ressources qu’on ne mobilise pas ordinairement. Moi-même face a un projet mouvant, qui en tant qu’apprentissage s’inscrit de fait dans la durée. Le palmarès prend un sens exactement au moment ou la question de la performance, du déclin, du sens qu’on donne a sa pratique devient majeur : mon niveau était moyen en Senior mais en Master il devient « exceptionnel » pourtant je suis la même personne, et je cours moins vite qu’avant… étrange non ?
c’était quoi la question ? ah oui, le palmarès : champion du monde M45 en 2012 5 fois champion d’Europe et 11 fois champion de France, recordman d’Europe M45 60MHaies et 110MHaies.

Je dois dire que les records sont les choses auxquels je suis le plus sensibles car un record ça veut dire qu’à ce jour personne au monde n’a fait mieux que vous mais dans le même temps, le fait de le dire, de l’inscrire (c’est le sens premier du mot record, enregistrement) voue le record à être dépassé tôt ou tard. J’aime ce paradoxe, battre un record rend ce nouveau record éphémère…

Q : Champion du monde… et membre de MUST, une association ou les performances ne sont surtout pas au centre ! Comment est-il possible ?

R : je sais pas, je passe 🙂

Comment ? tu veux une réponse ?

Bon ok, disons que champion du monde c’est pas une performance ou alors que tu te gourres et qu’a MUST les performances sont au centre… 🙂 ou bien encore, que tout ça n’est pas lié… l’important c’est d’avoir des personnes qui vous aides et que vous pouvez aider. Cela peut-être parce que le jeudi soir vous faites votre séance d’entrainement avec un groupe plutôt que seul, ou bien parce que le mardi quelqu’un vous demande des conseils pour faire du saut à longueur. Une convivialité qui pour moi prend le sens de solidarité. Et dans mon sport, mon investissement, j’ai besoin de ce sens-là pour continuer.

Q : Le Meeting International D’Athlétisme pour Tous signifie quoi pour toi ?

R: it means a lot !!! tout d’abord parce qu’il va se dérouler au stade Delort et que j’ai quasiment commencé l’athlé sur ce stade il y a… longtemps ensuite parce que c’est a Marseille et je suis marseillais ensuite parce que le club qui aide a l’organisation c’est la SCO st marguerite et que ça a été mon premier club et enfin parce que participer à un évènement comme ce meeting, qui existe par l’envie et la volonté de faire de MUST, je trouve ca extraordinaire ! ça prouve a tous  que des gens agissent , que des citoyens s’impliquent pour faire vivre la Cité. Cet évènement est l’illustration que chacun en fonction de ses envies, ses compétences, ses engagements, peut « Faire », peut fabriquer du lien social, de la cohésion…. Ça dépasse de beaucoup le cadre de l’athlétisme et du sport.

Q : Comment un athlète, et quel athlète !,  Hétérosexuel se trouve dans une association sportive comme MUST a prévalence LGBT ?

R : en réfléchissant à cette question que tu me poses il me venait l’image des luttes pour les droits civiques des Noirs aux états unis…. Si j’avais été un blanc dans ces années-là aux USA qu’aurais-je fait ?

Je ne peux pas répondre a la question car je n’y étais pas.  Mais aujourd’hui, ici et maintenant je peux agir contre les discriminations, modestement, à mon petit niveau, en montrant par mon engagement à MUST, qu’il n’y a pas de de discriminations qui vaillent… ni le sexe, ni la religion, ni la couleur de peau, ni l’orientation sexuelle… Chacun de nous créer le monde qui nous entoure, nous sommes donc responsables de l’univers dans lequel nous évoluons. Quelques personnes, courageuses, ont créé cette structure, MUST, avec cette idée de lutte contre les discriminations.  Il nous appartient à tous, tous ceux qui défendent ces valeurs, de la soutenir. C’est le sens de mon engagement.

Marin GARRIGUES
Marin GARRIGUESle champion du monde et détenteur du record d’Europe M45 de 110m et 60m haies nous parle du Meeting International d’Athlétisme pour Tous de Marseille